La Garonne est l’un des principaux grands fleuves français. Prenant sa source en Espagne, elle descend des Pyrénées pour se jeter à Bordeaux et sur son passage traverse la ville de Toulouse, où depuis quelques année une population de silure a élu domicile dans le fleuve en plein cœur de la vielle ville. Mais la population de silure de Toulouse reste récente et les individus sont de taille moyenne. Rien en comparaison à un des affluents de la Garonne, le Tarn qui est surement l’une des rivières les plus connue au monde pour la pêche du silure, notamment due au fait que le record du monde y a été pris : un poisson gigantesque de 2,74 m !!!

Techniques de pêche :

Le silure est un poisson opportuniste et on peu le pêcher de nombreuses manières différentes que ce soit au vif, au leurre, au ver ou même à la bouillette, frolic ou pellet … malgré ses aspects plutôt primitifs, c’est un poisson ayant toute la panoplie du super prédateur et à lui seul, il possède tous les sens idéals à la prédation que l’on peut retrouver chez les poissons. De plus le silure a une très grande faculté d’adaptation et apprend vite, de ce fait il devient difficile à prendre sur les secteurs où il est pêché régulièrement.

Durant le tournage nous avons principalement pêchés en dérive au fireball. Cette technique consiste à présenter un vif en verticale au-dessus du silure préalablement repéré à l’echo sondeur. Pour cela on utilise des cannes verticales puissantes : 150/300 gr, ainsi que des moulinets puissants taille 6000 minimum. Ce n’est pas vraiment une pêche fine et on utilise de la tresse en 50 centièmes comme corps de ligne directement reliée au fireball. Le but est vraiment de pouvoir extraire le poisson avant qu’il ne puisse se réfugier dans un obstacle.

Vous adapterez les fireball à la taille de vos vifs et au courant pour pouvoir correctement pêcher à l’aplomb du bateau. En ce qui concerne les vifs il est conseillé d’utiliser des vifs pris sur le secteur où vous allez pêcher : tout est une question d’odeur et de goût auquel les silures méfiants sont sensibles.

En ce qui concerne le fameux clonck, celui-ci est utilisé pour attirer l’attention des silures et les faire monter vers la surface où en chemin il rencontrerons notre vif. Je vous le déconseille sur les secteurs subissant une forte pression de pêche car les poissons on assimilés ce bruit comme un danger et fuit au moindre coup de clonck…

Meilleure saison de pêche :

On peut pêcher le silure à toutes les saisons, même si en générale l’hiver leur activité est extrêmement réduite. Attention néanmoins, la pêche au vif et au leurre est en générale interdite de début février à fin avril (période de fermeture du brochet). Privilégié mai-juin et septembre-octobre qui sont d’une manière générale des mois propices si vous souhaitez pêcher le silure en Garonne et sur le Tarn.

Réglementation du secteur :

Deuxième catégorie piscicole

Pêche de nuit au vif interdit

Pour plus de détaille : http://www.fede-peche31.com/ , https://www.pechetarn.fr/

Autres secteurs de pêche à proximité :

  • Le Tarn à Albi
  • La Garonne à st Nicolas de la Grave
  • L’Agout à st Suplice la Pointe

A voire / à faire :

Les fameux silure mangeur de pigeon du Vieux Pont à Albi.

Pour les amoureux de belle architecture, prenez le temps de visitez la Basilique Saint-Sernin de Toulouse.

Si vous préféré la science allez donc visiter la cité de l’espace à Toulouse.

Entre deux sessions de pêche en milieux urbain, allez faire un tour dans le jardin japonais de Toulouse, bien plus calme et zen que les berges de la Garonne.

 

Contacte : si vous souhaitez plus d’informations sur ce lieu :

Fédération de Pêche : http://www.fede-peche31.com/ , https://www.pechetarn.fr/

Guide de pêche professionnel : Mathieu Colzato : https://www.garonnemonsters.com/

Hébergements : http://visiter-toulouse.fr/hebergement-insolite/